Absinthe et cassis en quête de label

L’INAO donne son feu vert pour la création d’une IGP Absinthe de Pontarlier et Cassis de Dijon. C’est la première étape d’un long processus de reconnaissance qui assure une protection dans toute l’Union Européenne. La notion d’Indication Géographique Protégée, créée en 1994 mais définie en 2008 pour les spiritueux, assure au consommateur qu’un produit tire de son origine géographique une ou plusieurs caractéristiques. Pour le cassis, le cahier des charges stipule que cette la liqueur est élaborée à partir de fruits frais qui macèrent à froid au moins cinq semaines dans de l’alcool éthylique. Quant à l’absinthe de Pontarlier, elle doit être produite dans des alambics en cuivre de capacité limitée. Un produit avec une IGP est issu d’une zone délimitée mais, contrairement à la réglementation des AOC, toutes les étapes de sa production ne prennent pas forcément place dans la région qui lui donne son nom. Pour rappel, l’emploi du terme absinthe est redevenu légal en urgence en 2011 en France suite à la volonté d’enregistrer une IGP Absinthe du Val-De-Travers, ainsi que ses appellations Fée vert et Fée bleue, par plusieurs producteurs suisses.

Publié le 28 février 2012

Dernières actualités

Merci de renseigner votre date de naissance :

Pour poursuivre votre visite vous devez avoir plus de 18 ans.

- -