Nouveauté : Bunnahabhain 40 ans

La sortie d’un extraordinaire 40 ans d’âge projette Bunnahabhain en pleine lumière. Soyons clair, ce 40 ans d’âge est probablement le meilleur whisky qu’il nous aura été donné l’occasion de goûter cette année. Son nez est un enchantement à lui tout seul, s’exprimant sur des notes exubérantes de fruits exotiques un peu à la façon des Bowmore mythiques des années 60. La bouche – d’une invraisemblable fraîcheur, sans aucun boisé, ni astringence – explose de mille saveurs parfaitement en équilibre. On aimerait que la finale ne s’arrête jamais. Ce qui est – presque – le cas malgré un degré flirtant avec la limite basse. On doit – deux fois – cette superbe bouteille à Ian MacMillan, le maître assembleur de Bunna. La première lorsqu’il a découvert dans un vieux registre l’existence de ces quelques fûts vénérables (et oubliés) avant de les retrouver en vrai. La seconde lorsqu’il a réussi à les marier à la perfection pour en révéler toute la splendeur. A ce niveau d’excellence et de rareté (750 bouteilles superbement habillées de cuivre par le célèbre graveur écossais Iain McIntosh), même un tel prix parait raisonnable. C’est dire.

Bunnahabhain 40 ans (41,7%, 700ml) : PVC 2 499 euros (2 000£)

Publié le 17 décembre 2012