Rosebank, le réveil des Lowlands

Résurrection.
Après l’annonce fracassante de  la réouverture de Brora et Port Ellen par Diagéo, c’est la société Ian Macleod Distillers qui annonçait, la semaine dernière, la remise en marche de Rosebank. L’une des distilleries les plus respectées des Lowlands devraient donc rouvrir ses portes à l’horizon 2019.

Fermée en 1993 par son ancien propriétaire, Diagéo, la belle trouve une bonne place dans le cœur des amateurs et le portefeuille des collectionneurs. Le style des Lowlands y joue pour beaucoup, à la fois floral, aromatique et élégant. Sa fermeture fut qualifiée de « grande perte » à l’époque par Michael Jackson. Ses origines remonte à la fin du 18ème siècle. Elle passera entre les mains de plusieurs conglomérats qui, de fil en aiguille, formeront à l’aune des année 90, Diagéo.

Ian Macleod Distillers, propriétaire de plusieurs distilleries en Ecosse (Tamdhu, Glengoyne, Smokehead ou encore le Edinburg Gin) est également un opérateur dynamique de l’industrie du scotch. La société, par la voix de son fondateur Leonard Russel, déclare vouloir conserver « le même style de Single Malt, propre au Lowlands, utilisant la triple distillation et le condensateur à tube ».

Une nouvelle accueillie avec enthousiasme dans le monde du malt, qui n’en finit, décidément pas, de ressusciter les morts.

Publié le 18 octobre 2017
Étiquettes : , , ,