Un projet de distillerie à Lindores

La famille McKenzie cherche 5 millions de Livres pour restaurer l’abbaye écossaise où il a été mentionné pour la première fois une distillation de whisky. Le symbole évidemment serait incroyable. C’est en effet un moine de l’abbaye de Lindores qui est resté dans l’histoire du whisky. Les archives nationales écossaises mentionnent qu’en 1494, le frère John Cor achète « huit bolls de malt pour distiller de l’aqua vitae sur ordre du roi, James IV ». Aujourd’hui et ce depuis sa destruction en 1559, l’abbaye est en ruine. Le projet de Drew McKenzie, propriétaire des lieux et des terres aux alentours, est donc de faire d’une pierre trois coups : restaurer l’abbaye, construire une distillerie et ouvrir un centre de visiteurs/musée pour faire revivre l’art distillatoire à Lindores. Pour l’anecdote, cette abbaye posée sur les rives de la rivière Tay, à l’est de Perth, hébergeait des moines rattachés à l’ordre de Tiron. Cette confrérie doit son nom à l’abbaye de la Sainte-Trinité de Tiron, basée à Thiron-Gardais, pas très loin de Chartres.

Publié le 4 octobre 2013