Le Black Pearl

A chacune de ses sorties, le Black Bowmore s’est toujours imposé parmi l’élite du whisky. Le Black Bowmore 50 Years Old ne fait pas exception. L’histoire s’achève alors que les dernières bouteilles en ventes font leur entrée en scène aux Etats-Unis. Avis aux amateurs très motivés : 25 000$ chez cavistes très spécialisés.

 

 

Son séjour se poursuit. Aujourd’hui, ce sont les Etats-Unis qui reçoivent leur part. Tant réputé et acclamé, le Black Bowmore 50 years continue de s’écouler à travers le monde tel les dernières gouttes d’or noir. Les plus fervents collectionneurs américains devront débourser 25 000$ pour s’offrir cette expression unique et presque sacrée. Pour cette dernière série, le monde entier se voit partager seulement 159 bouteilles. Comme le confie le directeur de la distillerie, David Turner, avoir l’opportunité de goûter cette perle noire à l’issu de son histoire longue de 50 ans de maturation est une expérience unique dans une vie. L’histoire atypique de ce whisky renforce encore plus le caractère exclusif de ce cinquième flacon. Une collection devenue référence dans l’univers des collectionneurs.

 

Juste derrière les barriques…

 

Le premier Black Bowmore est lancé en 1993. 2000 exemplaires ; 110 £. Seulement, qui pouvait se douter de la suite ? Qui aurait imaginé la success story qu’allait vivre ce whisky sans prétention ? Distillé en 1964, mis en fût puis laissé à l’abandon dans un chai double, humide, sombre et froid. Le Black Bowmore a comme disparu pendant plusieurs décennies avant de réapparaître par le plus grand des hasards. Avec patience il s’est imprégné de son fût, de tous ses arômes. Là, juste derrière des barriques par centaines, il attendait son heure. Son arrivée fut une véritable surprise. Le bouche à oreille se propage, les experts se questionnent. Une seconde série voit le jour en 1994 puis une autre encore, la Final Edition, en 1995 vient clore la collection. Un mythe est né dans l’univers du whisky. Le Black Bowmore venait de s’inscrire sur la liste très fermée des expressions les plus recherchées.

 

L’histoire continue

 

En 2007, l’aventure Black Bowmore recommence avec une quatrième série. Cette édition spéciale fait alors partie d’une collection plus large dont elle sera le seul succès avéré. Cette fois ce sont moins de 1000 bouteilles qui paraîtront et pour un montant plus de 3000 £.

Le Black Bowmore fait alors une entrée réussie dans une nouvelle ère du whisky, celle du whisky ultra premium. Avec un décollage aux enchères considérable, il fallait s’attendre à une ultime série de cet or liquide. La série 50 Years old est depuis disponible pour certain privilégié. L’investissement que représente l’acquisition d’une telle pièce peut être comparé au marché de l’art. C’est en effet une plus value sur l’avenir. Alors que les éditions précédentes atteignent près de 10 fois leur valeur d’origine, le chemin est ouvert à toutes les spéculations pour ce dernier cru écossais.

 

Aux quelques privilégiés…

 

Pour ceux qui auront la chance de goûter ce whisky d’exception, l’expérience est garantie. Des saveurs fruitées, exotiques accompagnées de la tourbe légère et saline caractéristique de Bowmore. Ce produit unique sera cette fois l’ultime série de Black Bowmore. Cette expression qui titre a 40,9% est issu du mélange des deux derniers fûts retrouvés en 2013 et dont personne ne soupçonnait l’existence. Une histoire longue de 50 ans qui s’achève sur une note de perfection sublimée par le coffret en bois de chêne écossais, particulièrement raffiné et fait main, signé John Galvin.

 

Michel Morice

Dernières actualités

Merci de renseigner votre date de naissance :

Pour poursuivre votre visite vous devez avoir plus de 18 ans.

- -