Skip to main content

Depuis qu’il est l’heureux propriétaire de Rothes Glen, Damian Riley-Smith, éditeur et organisateur de salon, est également hôtelier. Un hôtelier un peu particulier, guidé par sa passion pour le whisky et des standards d’hospitalité dignes des plus grands palaces. Visite guidée de son sublime château du Speyside.

Vous ne connaissez probablement pas son nom… Pourtant, Damian Riley-Smith est un personnage qui compte dans votre vie d’amateur de malts. C’est en effet Damian qui a fondé Whisky Magazine en 1998 en Grande Bretagne. Autant dire l’édition originale sans laquelle le magazine que vous tenez entre les mains n’existerait peut-être pas. C’est également lui qui a créé le Whisky Live à Londres en 2000 et qui est donc indirectement à l’origine du Whisky Live Paris, le plus grand événement de dégustation de spiritueux que vous ne ratez sous aucun prétexte, chaque année.

Vous l’aurez compris, Damian a consacré sa vie à partager sa passion pour le whisky et à initier les amateurs bien au-delà des frontières de son pays. Il lui restait pourtant un rêve un peu fou à réaliser. Celui de fonder la maison ultime pour passionnés de malts. Un fantasme qui a commencé à se concrétiser en décembre 2018 lorsqu’il a appris que le château de Rothes Glen était à vendre.

Il faut dire que cette superbe bâtisse posée sur une colline escarpée, que Damian avait repérée depuis plusieurs années déjà, possède tous les atouts requis pour s’imposer comme le lieu suprême pour recevoir les amateurs de whisky. Pouvant accueillir jusqu’à trente personnes, le château n’est pas seulement magnifique. Il possède aussi un emplacement parfait au cœur du Speyside, à une quinzaine de kilomètres au sud d’Elgin, non loin des distilleries les plus prestigieuses de la région.

Le rêve de tout amateur de malts

Le 1er novembre 2019, après un an de négociations, Damian Riley-Smith devient l’heureux propriétaire de Rothes Glen, idéalement situé à mi-chemin entre Inverness et Aberdeen, avec une vue imprenable sur la chaîne de montagnes des Cairngorms. Une région bénie des dieux du malt. Quarante-quatre distilleries se trouvent à moins de 30 minutes de route du château et une petite soixantaine à moins d’une heure de là.

Le néo-châtelain découvre alors que Rothes Glen a été construit en 1893 pour la famille Dunbar-Dunbar, qui a fait fortune en fondant la plus grande compagnie maritime privée au monde de l’époque. Comme un signe du destin, il apprend aussi que le superbe château de quatre étages, reconnaissable à sa tour centrale carrée, a été conçu par Charles Chree Doig, l’architecte à l’origine de l’invention du toit en pagode, indissociable de l’incontournable silhouette des malteries d’Écosse. Une découverte qui le conforte dans son projet. D’autant qu’avant d’être une maison privée, le château a longtemps été l’un des hôtels les plus prisés de la région. D’ailleurs, dans son ancienne vie, la propriété a accueilli des invités très prestigieux allant de Sean Connery à Gordon Jackson, et pendant de nombreuses années, au début du XXe siècle, elle a été la maison de vacances du Premier ministre britannique Herbert Henry Asquith.

Prêt à écrire le nouveau chapitre de la vie de Rothes Glen, Damian a un objectif très précis. Réunir dans ce lieu tout ce dont un amateur de malt en visite dans le Speyside pourrait rêver. Et même au-delà. Une collection de whiskies d’exception bien sûr, mais aussi une pièce dédiée à la dégustation, une magnifique cuisine, une superbe salle à manger, un chef privé, une grande salle de billard, un fumoir pour amateurs de cigares, des chambres king size avec salles de bains privatives, sans oublier des jardins à la française, des chenils chauffés, une salle de sport ou encore un héliport. Après deux années de rénovation, l’été 2021 marque l’ouverture de Rothes Glen.

Une exceptionnelle collection de whiskies

Passé la porte d’entrée principale du château de Rothes Glen, le hall qui mène aux salles de réception, avec son sol en mosaïque italienne, son lustre en cristal et son grand escalier, le tout éclairé par la lumière des vitraux, donne le ton. Ici, luxe, calme et volupté sont de rigueur, escortés des plus grands drams bien sûr.

Grâce à la richesse du carnet d’adresses de Damian Riley-Smith, la collection de whiskies de Rothes Glen réunit les plus beaux malts écossais dont de nombreux collectors. Dans toute la maison se trouvent en effet des armoires à malts dans lesquelles les clients peuvent commander un verre ou une mini carafe, chacune d’entre elles proposant une gamme et une région de whisky différentes.

Quant à l’accueil sur-mesure réservé à tous les hôtes, il est lui aussi à la hauteur du lieu. C’est d’ailleurs dans la bibliothèque de whiskies que le directeur de Rothes Glen reçoit les visiteurs avec un premier verre. À l’image des autres salles de réception, elle dispose d’immenses fenêtres d’origine offrant une vue fabuleuse, d’une grande cheminée de marbre blanc et d’un plafond lambrissé. Quant au mobilier, il a été chiné chez les plus grands antiquaires de la région, les maisons de vente aux enchères les plus prestigieuses et les meilleures entreprises locales telles que Johnston’s of Elgin. Mais le clou du spectacle de cette bibliothèque de whiskies est probablement la table élaborée à partir d’anciennes douelles par Barrel Creations. Les plaisirs du goût étant ici au cœur du sujet, en plus de l’impressionnante collection de malts, la gastronomie tient une place de choix.

La cuisine de Rothes Glen est dirigée par le chef Alan Robertson qui se fournit en produits frais d’origine locale chez les meilleurs producteurs du coin. Ses repas peuvent être servis dans la sublime salle à manger, dans la salle de petit-déjeuner plus informelle ou, lorsque le temps le permet, sur les terrasses extérieures. Avec ses équipes, le chef élabore également des déjeuners, des tea time et des pique-niques de haut niveau.

Le meilleur de l’hospitalité écossaise

Le superbe escalier en pierre avec sa balustrade en fonte et fer forgé mène aux chambres, au premier et deuxième étage. Le château de Rothes Glen dispose de quatorze vastes chambres avec lits king size, dix au premier étage et quatre autres au deuxième étage, qui ont toutes été entièrement rénovées.

Ici aussi, le mobilier a été chiné avec beaucoup de goût. Chacune d’entre elles, meublée et décorée avec le plus grand soin, cultive d’ailleurs sa propre personnalité et dispose de sa grande salle de bains privative avec chauffage au sol, immense douche et grande baignoire. Elles offrent toutes des vues à couper le souffle sur la campagne environnante. Mais c’est au dernier étage, auquel on accède en grimpant l’escalier en colimaçon, que se trouve le plus beau poste d’observation du château. C’est en effet dans la tour Rothes Glen, entièrement lambrissée pour rappeler l’intérieur d’un washback, que les visiteurs aiment profiter de la vue imprenable, confortablement installés dans les fauteuils en tweed, un verre d’un des plus grands whiskies écossais à la main.

Des dégustations sur-mesure orchestrées par les plus grandes personnalités du whisky écossais peuvent être organisées par l’équipe de Rothes Glen, tout comme des visites privées de distilleries. Les hôtes peuvent aussi s’offrir les plus belles expériences du Speyside qu’il s’agisse de découvrir l’un des châteaux de la région, de jouer au golf sur l’un des plus beaux greens du coin ou encore de participer à une partie de pêche sur le Spey. Quels que soient les souhaits de ses visiteurs, le directeur de la maison se charge de l’organisation. Comme Damian Riley-Smith le rêvait, Rothes Glen est désormais l’endroit plus que parfait pour profiter de la meilleure hospitalité écossaise et des plus beaux drams du pays.

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter